À peine élu à la présidence de Resadia, Noël Minard imprime déjà sa marque au groupe en lui faisant adopter une nouvelle identité visuelle assortie d’une nouvelle signature.

L’ancien logo

Conçu à l’époque de la création du groupe en 2004, l’ancien logo « groupe Resadia » reconnaissable à son symbole de réseau (des points reliés entre eux par des lignes) laisse ainsi la place à un simple Resadia au R capitale entouré d’un double cercle tronqué. Et l’ancienne signature « Au cœur des réseaux » devient « Groupe d’experts IT ». Ce nouveau logo est décliné dans une version simplifiée, un R capitale entouré d’un double cercle, qui a vocation à jouer le rôle de « label d’appartenance » accolé aux marques des membres associés du groupe.

Label d’appartenance

« L’objectif est que la marque Resadia puisse cohabiter facilement avec les marques locales de nos associés afin de renforcer sa visibilité à l’échelle nationale », explique Noël Minard. Le renouvellement de son identité visuelle résulte aussi de la volonté de Resadia de se donner une image innovante. Le changement de signature y participe en montrant que le positionnement du groupe évolue avec le temps, passant de la convergence réseaux et informatique aux communications unifiées et au Cloud.

« Cette capacité du groupe Resadia à traiter des marchés nationaux en local de manière collective en combinant l’agilité des PME qui le composent et les synergies d’un grand groupe, c’est la marque de fabrique de Resadia et un atout indéniable face à ses concurrents nationaux», souligne Noël Minard.

Un modèle qui n’est cependant pas de tout repos, puisque le groupe doit constamment recruter de nouveaux associés pour compenser les inévitable départs. Encore cette année, deux associés, Hexanet et Socetat ont choisi de reprendre leur indépendance. Des départs heureusement contrebalancés par l’arrivée de deux nouveaux affiliés : le caraïbéen Catelsys et l’hébergeur lyonnais One System, permettant ainsi au groupe de maintenir à 31 le nombre de ses associés. Ces nouveaux arrivants sont en probation pour une période de deux ans, conformément aux statuts du groupe. L’assemblée générale de juin dernier a également permis de confirmer les sociétés ITM et Signoret Télécoms en tant qu’associés. Elles étaient elles-mêmes en probation jusque-là.